19 juin 2010

FURYO aka Merry Christmas Mr Lawrence*

* 戦場のメリークリスマス
de Nagisa Oshima, réalisé en 1983, film anglo-japonais


Quel film magnifique que FURYO!

Avant de le visionner, je le connaissais via l'ost signé Ryuichi Sakamoto Celle ci étant sublime, je n'avais qu'une envie, voir le film sur lequel se joignaient des musiques aussi légères, spéciales et uniques. Et quel bonheur ce fut, surtout quand j'ai su que Takeshi Kitano y tenait un rôle (celui qui le révéla en plus).
FURYO est un film qui se situe pendant la deuxième guerre mondiale (1942), dans un camp japonais situé à JAVA où des anglais/hollandais/néerlandais sont tenus prisonniers. L'officier qui dirige ce campement est le capitaine Yonoi (Ryuichi Sakamoto). Il est dur, intransigeant et craint de ses subalternes tout comme de ses prisonniers.
Jusqu'à ce qu'un nouveau prisonnier soit amené au camp. L'officier Jack Celliers (David Bowie), qui se dressera contre les japonais et déstabilisera sentimentalement le capitaine Yonoi.
J'ai beaucoup aimé le personnage de Lawrence (Tom Conti) qui est un colonel britannique parlant couramment le japonais. Il sert d'intermédiaire entre les japonais et anglais, plaide la cause de ses semblables et essaie d'atténuer le sort de ses derniers. Malgré tout ce que lui font subir les officiers japonais, il ne les hait pas. C'est un homme qui, malgré la guerre, ne perd aucunement son humanité et son respect envers les autres cultures. Alors que ses compatriotes critiquent et détestent les japonais, il défend le point de vue de ces derniers car il comprend la façon dont ils pensent. D'ailleurs, une phrase qu'il dit plusieurs fois et que j'aime beaucoup "vous avez tort, nous avons tort, on a tous tord"
Autre personnage qui m'a fait sourire, le sergent Hara (Takeshi Kitano). Il se montre très violent au début, mais derrière cette dureté se cache un homme sensible qui a beaucoup d'estime envers les prisonniers, notamment envers Lawrence.

Il est beaucoup question dans ce film du conflit entre culture. Les japonais pensent qu'être prisonnier est une honte et qu'il vaut mieux se suicider plutôt que de se faire capturer ou de déshonorer à leur devoir.
Hara disait à Lawrence "je suis mort à mes 17ans, quand j'ai donné ma vie à l'empereur"
Lawrence lui répond que pour nous, être prisonnier, c'est ne plus être heureux, cela donne envie de se battre contre l'ennemi et on pense à ce qu'il y aura après la détention, on espère.
Il y a aussi une autre phrase qu'a dit Lawrence et qui n'est peut être pas complètement faux. a propos du japon il dit que c'est "un peuple d'anxieux" ..."les japonais sont habitués à faire les choses collectivement, et que devoir penser individuellement les rend fous"

Posté par charlydraw à 00:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur FURYO aka Merry Christmas Mr Lawrence*

Nouveau commentaire